Quelques Conseils

Retrouver ici quelques conseils pour vous aidez dans votre recherche

WhatsApp : ce qui va changer après la mise à jour du 15 mai

Si vous n’acceptez pas sa nouvelle politique de confidentialité, WhatsApp ne supprimera pas votre compte mais finira par devenir inutilisable.

 

Cela fait désormais plusieurs mois que WhatsApp tente de faire adopter sa nouvelle politique de confidentialité. Une annonce controversée, présentée par l’application de façon maladroite, qui avait fini par inquiéter les internautes. En conséquence, cette mise à jour avait été repoussée une première fois en février, jusqu’à la date du 15 mai.

Depuis, WhatsApp semble avoir revu sa copie et a modifié certaines des conséquences appliquées dans le cadre d’un refus de cette nouvelle politique, dès son entrée en vigueur au 15 mai prochain.

Pas de suspension de compte comme prévue initialement

Parmi les conséquences annoncées par WhatsApp, l’une d’entre elles n’était pas passée auprès de ses utilisateurs : la suspension du compte en cas de refus de la nouvelle politique de confidentialité. Les internautes s’étaient alors sentis contraints de devoir accepter une nouvelle mesure aux conséquences floues, ce qui avait engendré un exode vers d’autres solutions de messagerie telles que Signal ou Telegram.

De ce fait,  l’entreprise a tenu à revoir sa close de suspension. Désormais, aucun utilisateur ne verra son compte supprimé au 15 mai prochain, même si celui-ci n’a pas accepté la nouvelle politique de confidentialité.

Des « rappels récurrents » qui limiteront sérieusement les fonctionnalités

Si vous n’avez toujours pas accepté les conditions de WhatsApp le 15 mai, le service de messagerie se chargera de vous envoyer plusieurs rappels, affichés sous la forme de notification au sein de l’application. Au bout de quelques semaines sans aucun changement, WhatsApp optera pour un « rappel récurrent », puis finira par limiter votre accès à certaines fonctionnalités telles que :

  • Votre liste de discussions,
  • Le changement de votre statut,
  • Le transfert de message d’une conversation à l’autre, la mention d’un participant ou la réponse à un message cité,
  • La création de groupes de discussion,
  • L’envoi de messages vocaux, de stickers ou d’autres médias,
  • La sauvegarde de l’historique de vos conversations et son exportation.

En parallèle, vous pourrez toujours :

  • Répondre aux appels audio et vidéo entrants,
  • Lire un message et y répondre, mais seulement en appuyant sur les notifications reçues dans le centre de notification de votre smartphone (il est nécessaire que les notifications soient activées),
  • Rappeler un correspondant après un appel manqué, mais seulement en cliquant sur la notification correspondante.

Enfin, si vous n’avez toujours pas accepté les conditions d’utilisation à la fin de cette période restreinte, vous ne pourrez plus du tout recevoir d’appels ou de notifications. En somme, bien que votre compte ne soit pas suspendu, celui-ci sera quasiment inutilisable.

Que va changer la mise à jour prévue le 15 mai prochain ?

À l’annonce de la nouvelle politique de confidentialité de WhatsApp, de nombreux utilisateurs s’étaient inquiétés pour la sécurité de leurs données personnelles pensant que l’entreprise allait transmettre des informations privées à Facebook à des fins lucratives.

WhatsApp a depuis tenté de clarifier le réel impact pour les utilisateurs européens, qui reste moindre. En effet, cette mise à jour concerne principalement les communications entre particuliers et entreprises, via le service WhatsApp Business.

Concrètement, la nouvelle mise à jour ne permet pas :

  • De donner l’accès à WhatsApp ou Facebook à vos discussions personnelles, y compris les contenus (photos, vidéos, documents) échangés,
  • D’afficher votre numéro de téléphone sans votre autorisation dans le cadre d’un échange avec une entreprise,
  • De partager davantage de données entre le service de messagerie et Facebook.

En somme, si vous acceptez la mise à jour WhatsApp prévue le 15 mai, vos conversations resteront privées et chiffrés de bout en bout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X