Quelques Conseils

Retrouver ici quelques conseils pour vous aidez dans votre recherche

Les petites entreprises belges restent sous-digitalisées

Alors que le Digital prend chaque jour un peu plus d’importance, près de la moitié des professionnels en Belgique n’ont toujours pas de site web à leur nom…

Talent Digital, a mené une  enquête auprès de plus de 3 600 professionnels, pour connaître l’état de leur digitalisation.

Une étude qui met en lumière le retard criant de digitalisation des petites entreprises, mais aussi une profonde inégalité entre les entreprises qui « surfent » sur la vague de la digitalisation pour en tirer l’énorme majorité des profits, et les autres laissées pour compte.

L’inégalité digitale continue de se creuser

Deux premiers chiffres intéressants sont révélés par cette étude :
– 49% des professionnels n’ont toujours pas de site web avec leur propre adresse. Exemple : www.nom-de-l’entreprise.be

– 84% des petites entreprises n’ont même pas d’adresse email professionnelle (en @entreprise.be) et se contentent d’une adresse « personnelle » (en @free.fr, @wanadoo.fr ou par exemple @gmail.com).

 

L’essor des recherches « locales » : un gâteau qui grandit

Google est devenu un réflexe pour l’immense majorité des Belges qui recherchent des professionnels ou commerces proches de chez eux.

Chiffre étonnant : 46% des recherches faites sur Google sont des recherches locales, et sont autant d’opportunités pour les entreprises qui savent se positionner sur Google sur ces mots clés locaux.

Exemples : « Ostéopathe Waterloo », « Avocat Liège », « Pizzéria Uccle », etc.

La carte de Google (Google Map) est également un outil utilisé de façon exponentielle depuis que les recherches depuis un mobile ont dépassé les recherches faites depuis un ordinateur, soit depuis près de 5 ans maintenant…

Evolution des recherches sur ordinateur VS mobile

 

Quelques rares gagnants se partagent un pactole

L’étude de Talent Digital révèle que ces millions de « recherches locales » faites tous les jours font le bonheur de quelques entreprises qui savent tirer leur épingle du jeu, en se positionnant en haut de Google sur ces mots clés locaux.

Ainsi :
– Seules 4% des entreprises ont une vraie stratégie pour être visible sur Google localement, et génèrent la majorité de leur chiffre d’affaires grâce à cette visibilité,

– 39% des professionnels sont totalement absents des annuaires locaux disponibles en ligne.

 

« Les petites entreprises pensent, à tort, qu’il est impossible de se positionner en haut de Google sur des mots clés.

Ils abandonnent donc la compétition, et laissent quelques acteurs se positionner sur la majorité des recherches locales.

Bien souvent, ces « gagnants » vont même se référencer de façon multi-locale : sur plusieurs villes autour de chez eux.

Une fois qu’ils ont compris comment y arriver, ils multiplient les sites internet, les optimisations, pour étendre leur couverture géographique. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X