Quelques Conseils

Retrouver ici quelques conseils pour vous aidez dans votre recherche

Le métier de : Growth Hacker

Le terme “Growth Hacker” s’est démocratisé il y a moins de 10 ans. Mais, en réalité, les techniques de growth hacking existent depuis beaucoup plus longtemps !

Bien plus qu’un métier, il s’agit d’un état d’esprit, d’une stratégie ou même encore d’un ensemble de diverses techniques webmarketing.

Le growth-hacking va faire intervenir de nombreuses compétences phares du webmarketing.

Faisons une courte définition du métier de Growth Hacker : il a pour vocation d’augmenter le nombre d’utilisateurs d’un produit / service en utilisant le moins de ressources financières possibles.

Plus précisément, si on scinde le mot Growth Hacker en deux, on obtient tout d’abord le mot “croissance”. Cette croissance peut être soit financière, soit relative à la clientèle.

Puis viens le mot “hacker” (pirate) : un hacker est une personne qui arrive à ses fins en se servant de techniques peu communes frôlant parfois les limites de la loi et de la déontologie.

Les techniques de growth-hacking vont donc utiliser des innovations digitales afin de faire gagner des clients à la société pour laquelle il travaille. Ces growth hackings peuvent être très variés : référencement SEO, utilisation des réseaux sociaux, campagnes publicitaires, emailing, smsing, A/B testing, changement du design du produit, amélioration de l’UI/UX, techniques commerciales, analyse de datas…



QUELLES SONT LES MISSIONS PRINCIPALES DU GROWTH HACKER ?

Un Growth Hacker a comme objectif général de générer du profit sur un produit / service le plus rapidement possible en effectuant des “tests” via des techniques webmarketing les moins coûteuses possibles.

Pour mener à bien cet objectif, voici une liste de ses missions, pouvant être englobée par l’anagramme anglais AARRR :

  • Acquisition : attirer des clients vers le produit / service
  • Activation : transformer ces clients en utilisateurs
  • Rétention : fidéliser les utilisateurs sur le long terme
  • Referral : activer le bouche-à-oreilles entre les utilisateurs
  • Revenu : croissance financière de l’entreprise



QUELLES SONT LES COMPÉTENCES ET QUALITÉS REQUISES POUR ÊTRE GROWTH HACKER ?

  • connaissances solides de l’environnement et des tendances web
  • programmation informatique afin de mettre en place des “hacks”
  • polyvalence
  • qualités de rédaction et de création graphique (PAO)
  • management de projet et d’équipe
  • connaissance accrue des réseaux sociaux
  • affinités avec les outils de référencement et les réseaux sociaux
  • esprit créatif et fibre artistique
  • sens de l’analyse et esprit critique
  • compétences en référencement (SEO)
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.